The ‘Living Instruments’ project is a live performance using micro- and other organisms to generate sound. Created in the community laboratory in Lausanne, Switzerland, by a team of classical musicians, life scientists and designers, these instruments are presented in concert and exhibition formats.

‘Living Instruments’ was produced jointly by Serge Vuille (CH), Vanessa Lorenzo (ES/CH), Robert Torche (CH), Oliver Keller (DE/CH) and Luc Henry (CH). With 'Living Instruments', performers stimulate pieces of nature like microorganisms to generate sounds, for example by applying heat and movement, watching paramecia through a microscope, touching moss or playing with the proximity of slightly radioactive everyday objects. Sensors are placed at several locations to measure activity of the organisms and objects. The recorded data is then turned into sound through synthesizers. The nature of these instruments allows the performers to engage with them very interactively and the cyclic behaviour of the living pieces is reflected musically with rich grooves and rhythmic patterns. Enlarged video footage of the movement of fermentation bubbles, paramecia, moss, visualised traces of radioactivity and other curiosities of nature are displayed on a large screen behind performers, highlighting the common dynamics between the scientific process and the musical outcome.

'Living Instruments' exposes a fascinating macrocosm, encourages interest in sciences and offers a playful introduction to contemporary music.



Les Instruments Vivants interagissent en direct avec des micro-organismes pour créer du son. Élaborés dans un laboratoire de bio-hacking à Lausanne par une équipe de musiciens classiques, scientifiques professionnels et designers, ces instruments sont présentés en concert et en exposition.

Les 'Living Instruments' ont été créés collectivement par Serge Vuille (CH), Vanessa Lorenzo (ES/CH), Robert Torche (CH), Oliver Keller (DE/CH) et Luc Henry (CH). Les musiciens interagissent avec les instruments de différentes manières, en appliquant de la chaleur, du mouvement, en suivant des paramécies au microscope, en caressant de la mousse ou en s'approchant de matières radioactives (mais évidement non-dangereuses). Des senseurs sont placés à plusieurs endroits et mesurent les activités des micro-organismes, qui sont ensuite transformés en son à l'aide de synthétiseurs. L'interaction entre ces instruments permet un contact très sensible entre les interprètes et les instruments, et le côté imprévisible des bactéries est reflété musicalement dans un groove rythmique très 'phrasé'. Une retransmission vidéo en direct des remous de bulles provoquées par la fermentation, de la paramécie, de la mousse et autres curiosités biologiques, est projetée sur un grand écran derrière les performeurs, mettant en valeur la relation entre le processus scientifique et le résultat sonore.

'Living Instruments' révèle un monde latent fascinant, encourage l'ouverture d'esprit envers les sciences, et ouvre une porte ludique sur le monde de la musique contemporaine.

Credit: D. Swindells Credit: D. Swindells Credit: R. Laidlow